Madeleine de Proust

28 févr. 2016



Cette semaine, je vais partager avec vous une nouvelle recette illustrée: celle de la brioche perdue.
Mais avant de la faire, j'ai eu envie de réaliser cette petite illustration.

Parce que le pain perdu, c'est l'une de mes madeleines de Proust;

cette recette me rappelle les vacances dans les Pyrénées, nous louions une très grande maison pour toute la famille. Avec un grand jardin, juste à quelques mètres d'un lac où mon papi nous apprenait à pêcher. On enchaînait les randonnées, en inventant des chansons pour nous éviter de voir le temps passer, on grimpait sur des rochers, on faisait des barrages dans les cours d'eau, le soir on était dix à table à rigoler, à fêter les anniversaires de mon oncle et de mon papa et à la fin des vacances on faisait des petits spectacles sous le grand chêne.

Et au milieu de ce joyeux bazar,
ma super-mamie, qui se levait avant nous, profitait du calme de la maison endormie pour préparer le petit déjeuner pour toute la famille; 
être réveillée par l'odeur du pain perdue qui cuit, c'est magique!

Alors ce soir, avant de partager la recette avec vous, 
je voulais faire un petit dessin pour dire un grand merci à ma super-mamie!
C'est l'odeur de ta cuisine qui est associé à tous mes souvenirs dans les montagnes,
et ça c'est vraiment trop chouette!

Et en plus, ça bouge :


Bonne soirée !